vendredi 4 juillet 2008

Présentation du blogue

Les traducteurs, on le sait, ont l’épiderme sensible. Le moindre accroc à la langue nous ébranle au plus profond de notre être. Les questions de langue deviennent rapidement questions d’identité. Vous en doutez? Parlez à un traducteur de la réforme de l’orthographe. Vous croyez que j’exagère? Venez voir ce qui en est à notre congrès annuel.
Voici donc mes réactions épidermiques à ce qui se passe autour de moi, de nous : ce qu’on dit sur nous, les traducteurs; ce que nous avons à dire sur le monde qui nous entoure; et ce que nous disons sur nous-mêmes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire